Les macérats huileux (+tuto)

Les macérats huileux, sont obtenus en laissant infuser à froid des plantes, fruits, ou encore pierres minérales pour nous transmettre leur propriétés spécifiques. Cette technique est connue depuis l'antiquité. Le plus ancien reste celui de Millepertuis bien connu pour calmer les brûlures et les douleurs.



Le macérat huileux est donc une huile qui contiendra des extraits de végétaux. Le choix de l'huile est donc très important pour la propriété a venir du macérat, l'avantage du macérat c'est qu'il est beaucoup plus doux que les huiles essentielles, la ou l'on ne peux pas utiliser d'huiles essentielles on pourra le faire avec le macérat (Ex : Les enfants)
La  meilleure l'huile reste celle de tournesol car elle laisse peu d'odeur (comparé à celle d'olive par exemple) mais pour la peau l'huile de noyau d'abricot ou celle de macadamia seront excellente (mais vu le prix ...) ensuite vient l'huile de coco. Mais pour commencer moi je choisi celle de tournesol.
Les plantes mises en macérat devront être de préférence fraîches afin que les principes actifs "éclatent" au contact de l'huile, il faudra cependant les essuyer (tout doucement) car le macérat ne devra pas contenir de traces d'eau. Mais si vous n'avez que des fleurs séchées ce n'est pas grave, elles pourront quand même se faire macérer.




Paquerette (fleur) :
Pour le soin du buste
Tonifie et raffermie

Calendula (fleurs) :
Antiseptique, décongestionnante et réparatrice
Calment les irritations, les brûlures légères

Carotte (racines) :
Riche en Vit A et en caroténoïde
Favorise le bronzage et ravive le teint (appliquer après le bain de soleil)
Après un coup de soleil

Lavande (fleur) :
Aromatique, calmant et relaxant
Irritations cutanés, douleurs et les courbatures

Lis (pétales) :
Nettoie le visage et éclaircit le teint
Toutes les peaux

Mauve (fleurs) :
peaux matures
peaux sèches et sensibles (couperosées)
adoucissant


Menthe (feuilles séchées) :
Mieux vaut ne pas utiliser de la menthe fraîche pour la fabrication d’un macérât de menthe, la conservation est difficile et votre huile risque de « tourner ».
Stimulante, revigorante, rafraîchissante.
Romarin :
peaux grasses, mixtes
amincissant, drainant


Thé vert (feuilles) :
diminue la production et le stockage des graisses (crèmes amincissantes)
puissant anti-oxydant
Tiaré (fleurs) :
la fleur de tiaré est assainissante et apaisante
ajoutée à de l’huile de Monoï elle constitue un excellent soin pour les cheveux


Vanille (gousses) :
Tonique cutanée
Protectrice, adoucissante et nourrissante
Aphrodisiaque et émotionnelle
Soins et gommages doux pour le visage et pour le corps, huiles de massage


Vigne rouge (feuilles) :
Améliore la circulation sanguine.
Soin des jambes lourdes.
Violettes (fleurs) :
propriétés antiseptiques
adoucissant et antioxydant
embellit le teint



Il vous faut :
- 1 bocal hermétique par macérat (on peut être bien faire des association de fleurs)
- 1 flacon en verre
- De l'huile de bonne qualité
- Des fleurs

Placer les fleurs dans le bocal (en général on met 100gr) les tasser légèrement
Ajouter l'huile afin que les fleurs soient complètement noyées dedans et y ajouter 2-3 cm au dessus
Bien refermer et secouer tout doucement
Laisser poser pendant 2-3 semaines en agitant de temps en temps
Filtrer et verser en flacon de verre (mettre une étiquette)
Converser 2 mois à l'abri de la chaleur

Vous pouvez me suivre et découvrir mon univers

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire