J'aime pas raler

Bonjour bonjour,

Je suis quand même (un peu) une râleuse, mais ça ne dure jamais bien longtemps en générale. Une fois que j'ai fini de râler, la vie reprend son court comme si de rien n'était ... sauf moi bah je n'ai pas râler je trouve ça bête et une belle perte d'énergie. Et surtout je vis avec un râleur et j'aime pas quand il râle, donc j'me trouve pas belle à faire comme lui. Bien sur je ne vis pas dans le monde des bisounours, ni sur un nuage tout rose et tout doux, mais je veux changer ma vision de voir les choses et surtout la manière dont je règle mes problèmes. Alors j'ai un peu cherché comment arrêter de râler et des solutions j'en ai trouvé plein, et c'est avec vous que je les partage aujourd'hui. Alors si vous aussi vous râlez un peu (beaucoup) voila comment faire (attention article un peu long, ne râler pas !!)



Pourquoi 21 ? “ Parce que c’est le temps qu’il faut pour créer une nouvelle connexion dans le cerveau selon les neurosciences ” explique celle qui est devenue une spécialiste Christine Lewicki. Comme l'explique l'auteur du livre, Râler est un réflexe qui se fait presque naturellement, sans demander aucune énergie. Tandis qu'arrêter de râler demande plus de réflexion, plus de recul.

** En pratique : vous glissez à votre poignet un bracelet (élastique, c'est plus pratique) et vous vivez votre journée normalement. A chaque fois que vous vous surprendrez à râler, vous changerez le bracelet de poignet, ce qui remet le compteur à zéro. Ce bracelet est un excellent outil pour vous rappeler le challenge et vous rendre consciente de votre comportement. 



Il y a 4 phases durant ce challenge, mais chacun les traverse bien sur à son rythme, le but étant d'arriver au même point mais ce n'est pas une courses non plus.

 
Nous la connaissons tous cette phase ou l'on est content de quelque chose de nouveau, on en parle autour de nous, nous avons l'impression que tout est possible ... mais une habitude, on s'en débarrasse pas comme ça. 

 C'est la phase ou l'on prend vraiment conscience des répercutions de nos habitudes sur notre vie. Dans le cas présent on comptera le nombre de fois ou l'on change notre bracelet de poignet. On aura forcement l'impression de faire du sur place, de vouloir faire marche arrière, et l'on sera même découragé. Et puis on râlera de notre besoin et de nos efforts insatisfaits.


 
On sera concentré, et donc on ne râlera sans beaucoup moins. C'est dans cette phase que le décompte des 21 jours commence vraiment. Les choses et les petits rituels se sont mis en place, et notre envie de ne plus changer de coté le bracelet est très forte. C'est la phase ou l'on comprend que l'on peut y arriver. 
** Mot de l'auteur : "A partir de maintenant, la clé est de persister pour éliminer cette mauvaise habitude et créer un changement en profondeur. Mais vous verrez que plus vous vous retenez de vous plaindre, plus vous évitez de vous mettre dans des situations génératrices de frustrations... et moins vous avez de motifs de vous plaindre "





Félicitez vous, ne pas râler est devenu une seconde nature. Vous êtes dans une nouvelle énergie. Cette phase est atteinte quand on passe 21 jours sans râler !




Arrêter de râler ne veut pas dire tout accepter
“ Attention, arrêter de râler ne veut pas dire tout retenir à l’intérieur. Sinon, c’est l’effet cocotte minute, et c’est pire, on est oblige d'exploser à la fin pour faire tomber la pression ! Quand on se lève le matin et que râler n'est plus une option on réalise vite qu'il va falloir faire attention à ne pas se retrouver constamment dans des situations qui vont nous faire partir au quart de tour. Arrêter de râler passe par prendre sa vie en main et changer ce qui ne nous convient pas ( et lâcher prise sur ce qu'on ne peut pas changer) ”
  • On râle pour connecter
Si l’on râle, c’est souvent aussi parce que l’on veut créer du lien avec les personnes qui nous entourent, a remarqué Christine. “ Une râlerie est une conversation très simple, et qui ne sollicite pas beaucoup d’efforts ”, explique-t-elle “ C'est toujours facile de râler, cela n'engage personne et finalement on a vite fait de créer des festins de raleries ”. Facile de râler en effet sur le temps qu’il fait, le boulot, ou cet ascenseur qui ne vient pas pour engager une conversation. “ Arrêter de râler, c’est aussi se poser la question de la qualité des liens que l'on veut créer avec notre entourage. Et se demander jusqu'où nous sommes prêt à aller juste pour créer du lien ! ” fait remarquer l’experte.
  • Mes mots créent ma réalité
“ Les mots du quotidien deviennent notre vie, ils impactent la vie qu’on est amené à vivre. Et à force de parler des choses qui nous ennuient, on finit par croire qu'il n'y a qu'eux qui composent notre vie ” La parade? “ Prendre le temps de dire ce qu’on a apprécié. Quand on prend le temps de parler de ce qui va bien dans notre vie, des bonnes choses que nous observons autour de nous, de nos projets, de nos accomplissements, de nos ambitions alors petit à petit ces choses prennent plus de place dans notre vie ”
  • Arrêter de râler c’est passer des gradins au terrain
“ Souvent quand on râle, on choisit en fait d'être sur les gradins de la vie et nous passons notre temps a commenter les personnes qui sont sur le terrain: on juge, on accuse, on se positionne en victime et on a toujours une opinion sur comment les choses devraient être autrement. Arrêter de râler, c'est prendre la décision consciente de ne plus commenter mais plutôt de choisir ce qu'on veux faire NOUS sur le terrain de la vie et d'y consacrer toute notre énergie ”
Faire rentrer les gros cailloux d’abord “ On râle aussi parfois peut-être parce qu’on a perdu le sens de notre vie. Parce qu’on s’est déconnecté de l’essentiel et que l’on s'est perdu dans la spirale de toutes ces choses urgentes mais finalement pas vraiment importantes qui encombrent notre vie. C'est comme si notre vie était un grand vase remplie de grains de sables et qui ne laissait plus de place pour les gros cailloux dont nous avons besoin pour être heureux. Alors pour arrêter de râler il faut aussi se donner la permission de vider le vase, et faire rentrer d’abord les gros cailloux, les choses importantes. Le reste, le sable, pourra se mettre autour "

Et vous, êtes vous râleur ?








Belle journée à vous

Merci de me lire, de commenter, n’hésitez pas à partager et de faire évoluer cet endroit ... 
L-O-V-E-M-A-G-I-C

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire